Colloque le 22 novembre 2019 De la guerre à la paix

La Diana organise un colloque De la guerre à la paix Le département de la Loire en 1919 le vendredi 22 novembre 1919 au Théâtre des Pénitents à Montbrison.

Retour du régiment de Montbrison en 1919, Clichés Brassart Archives de La Diana

Ce colloque se déroulera sous la présidence de Antoine Prost, Président du Comité Scientifique de la Mission Nationale du Centenaire. Il examinera comment notre département est sorti de la Première Guerre mondiale, notamment sur les plans économique et social.

En effet, la Loire, et notamment la région stéphanoise, constitua de 1914 à 1918 l’une des plus importantes « usines de guerre » du pays.

Ainsi, ses mines de charbon, sa puissante industrie métallurgique, ses activités textiles ont été tournées vers l’effort de guerre.

Le colloque s’intéressera à la reconversion de cette économie de guerre après l’armistice du 11 novembre 1918.

Sous la présidence d’Antoine Prost interviendront des universitaires et des spécialistes d’histoire régionale parmi lesquels :

Brigitte CARRIER-REYNAUD Maître de conférences à l’université de Saint-Etienne

Pascal CHAMBON, Docteur en histoire, enseignant

Simon-Pierre DINARD, Directeur des archives départementales de la Loire

Alban GRAZIOTIN, Professeur d’histoire, Doctorant

Claude LATTA, Ancien professeur, docteur en histoire

Jean LORCIN, Ancien professeur à l’université de Lyon

Luc ROJAS, Docteur en histoire

Jean-Michel STEINER, Professeur agrégé et docteur en histoire

Antoine VERNET Docteur en histoire, ATER à la Sorbonne

Recherches sur la Bastie d’Urfé

Capture voûte chapelle

voûte de la chapelle de la Bastie d’Urfé

Un groupe de dianistes travaillant sur la chapelle de la Bastie d’Urfé recherche un contact urgent avec informaticien ou une équipe rodé à la construction de vidéo, pour animer les photos, bases de leur travail sur le décor de cette chapelle, pour son contenu historique biblique et  artistique menant au sens théologique de cette chapelle du XVIe siècle, unique en France, ainsi reconstituée et centrée dans sa destination spirituelle.                                                                                     

Donnez vos noms et adresse au Secrétariat de la Diana, sous le titre de CD-ROM POUR LA BASTIE nous prendrons contact avec vous.

Assemblée du samedi 24 mars

Voici le programme de l’assemblée du 24 mars 2018 qui se tiendra dans les locaux de La Diana à partir de 14h30. (Programme donné sous réserve de modifications).

Accueil des sociétaires par M. Noël de Saint Pulgent, Président de La Diana.

Compte rendu des travaux du conseil d’administration et informations sur les activités de La Diana.

Présentation des acquisitions de la bibliothèque par Madame Beaudinat.

Communication de Claude Latta : Une tentative d’industrialisation à Montbrison sous le second Empire

 Communication de Gérard-Michel Thermeau : Les débuts d’un club service : le Rotary-Club à Saint-Etienne (1926-1936) 

Communication d’Alain Sarry : Le décor d’un document du XIVe siècle conservé à La Diana : le terrier du Chevallard

À l’issue de l’assemblée, les sociétaires seront invités à partager le verre de l’amitié.

L’entrée est libre et gratuite.

 

 

Des adresses quelque peu étranges

 

Avant 1805, les rues n’étaient pas numérotées. Ainsi pour trouver une habitation les choses étaient plus compliquées et prenaient l’allure de chasse aux trésors. Voici quelques exemples d’adresses que l’on pouvait trouver avant les nombreux essais de numérotation des rues à partir des adresses de libraires lues dans les livres anciens conservés par La Diana :

IMG_9384.JPG

Histoire ancienne des Egyptiens, des Carthaginois, des Assyriens, des Babyloniens, des Mèdes et des Perses. Des Macédoniens. Des Grecs par Charles Rollin tome 12, chez  la Veuve Estienne (1753)

Plutôt compliqué à comprendre n’est-ce pas ? Attendez de voir celle-là :

IMG_9397.JPG

Abrégé de l’histoire de l’Espagne par le sieur du Verdier chez Esprit Vitalis (1674)

 

Encore une petite pas très claire :

IMG_9388.JPG

Introduction à la vie dévote de Saint François de Sales, Evesque et prince de Genève  chez Simon Bernard (1696)

Pas très pratique pour retrouver la boutique du libraire, vous ne pensez pas ? Mais rassurez vous à partir de 1779 les premiers systèmes de numérotations des rues font leur apparition. En effet, Marin Kreenfelt de Storcks a essayé de mettre en place le premier système à Paris à ses frais mais avec l’accord de l’administration locale. Cependant certains étaient méfiants et voyaient là-dedans l’arrivée de nouvelles taxes; et les nobles ne supportaient pas de voir leurs maison être mises sur un pied d’égalité avec celles du peuple.

Un  autre système de numérotation a été mis en place à la fin de l’année 1790 mais, le système ayant pour but un recensement des citoyens soumis aux impôts, il n’eut aucun sens. On pouvait très bien retrouver le même numéro dans une rue et parfois les rues pouvaient contenir des numéros qui atteignaient jusqu’à plusieurs milliers.

Ce n’est qu’en 1805 qu’est mis en place le système actuel , celui que nous connaissons tous.

 

Abigaël Chevillard (stagiaire de 3e,  collège Mario Meunier).

Source historique : Wikipédia

Photos : Toutes les photographies proviennent de livres conservés à la Diana et sont dues à l’auteur.

 

Bonne année

Madame, Monsieur,

Le conseil d’administration de La Diana et tout son personnel vous souhaite une bonne et heureuse année 2018 qu’elle vous apporte à vous et aux vôtres la santé, le bonheur et la réussite dans vos projets.

Notre-Dame-de-Laval Extérieur 004

chapelle de Baffie, Notre-Dame de Laval, Saint-Germain-Laval